Élection du bureau 2016/2017 de l’AFGES

Élection du bureau 2016/2017 de l’AFGES

Du 14 au 15 Octobre a eu lieu le deuxième congrès de l’AFGES à Strasbourg. C’est à cette occasion que la fédération a tenu son Assemblée Générale Ordinaire de fin de mandat, à l’Hôtel Du Département, le Samedi 15 Octobre.

Cette Assemblée Générale a permis à l’ensemble du réseau associatif, mais aussi des partenaires de la fédération, de prendre connaissance du bilan d’activité de l’AFGES, un bilan riche en projet et en perspectives d’avenir pérennes. Ce fut également l’occasion pour Tommy VEYRAT de présenter son bilan moral, avant de laisser place à l’élection d’une toute nouvelle équipe.

 

Voici donc la composition de cette nouvelle équipe, qui s’est voulue plus large pour agir plus efficacement :

Président – Bastien BARBERIO

1er Vice-Président Guillaume – POILLERAT-GARCIA

Secrétaire Générale en charge de la Défense Individuelle des Droits  – Juliette COLLE

Trésorier en charge de la Stratégie du Développement Réseau – Alexis KALBE

Secrétaire Générale Adjointe en charge de la Clinique Juridique – Agathe WALTER

Trésorier Adjoint – Arthur BARET

Vice-Présidente en charge de l’AGORAé – Clarisse DARNAULT

Vice-Président en charge des Affaires Internationales – Sébastien LOTTE

Vice-Président en charge du Développement Associatif – Thibaut HAAN

Vice-Président en charge des Projets – Baptiste PICARD

Vice-Président en charge de l’Innovation Pédagogique – Zachary ZANZI

Vice-Présidente en charge du Sport et de la Santé – Julia MILTENBERGER

 

banniere-bureau-16-17-afges-fb-perso

 

Cette équipe s’accompagne également de nombreux chargés de missions, nommés, qui auront pour tâche de soutenir l’équipe élue :

Chargé de mission Relations Publiques – Guillaume JOST

Chargée de mission Communication – Heidy BLOCH

Chargée de mission Défense Individuelle des Droits – Capucine AKKOR

Chargée de mission Solidarité – Ambre CHNOURE

Chargée de mission Santé – Patrick VALANTIN

Chargée de mission Formations Sanitaires et Sociales – Marie SOUDIER

Chargé de mission Innovation Technologique – Maxime HAAG

Coordinateur de la Commission Culture – Bruno FUCHS-DRAPIER

 

C’est avec un vote unanime des administrateurs que le bureau de l’AFGES 2016/017 a été élu, avec pour objectif de se rapprocher d’un réseau associatif toujours plus large, afin de travailler plus efficacement sur la mise en place d’un projet ambitieux qui améliorera les conditions de vie et d’études des jeunes.

Télécharger le communiqué en format PDF

Service civique volontaire : l’AFGES recrute !

Service civique volontaire : l’AFGES recrute !

Cette année encore, l’AFGES accueillera – en partenariat avec la FAGE – des volontaires en service civique, afin de permettre à des jeunes de participer à des projets innovants au service de la communauté étudiante. Cette fois-ci, ce sont 4 missions qui sont ouvertes, et qui permettront de bénéficier d’un engagement riche, et de formations.

 


Qu’est-ce que le service civique volontaire?

Un engagement volontaire
Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme où seuls comptent les savoirs-être et la motivation.

Des volontaires indemnisés et formés
Le Service Civique, indemnisé 573 euros net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel.

Dans 9 domaines d’intervention
Le volontariat peut être effectué dans 9 grands domaines : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

 

Pour plus d’informations sur le service civique volontaire : www.service-civique.gouv.fr

 

 

Les 3 missions proposées par l’AFGES


Le projet AGORAé

mpgp_agorae

Le projet AGORAé est un projet d’innovation sociale inscrit dans le champ de l’économie sociale et solidaire. Il apporte une réponse de proximité à un besoin réel identifié. Ce projet porte en lui des valeurs fondamentales comme la solidarité, la citoyenneté et l’engagement.

Un lieu de vie ouvert à tous :
Des activités y sont organisées, cet espace permet de se renseigner sur l’accès aux droits des étudiant-e-s, de donner des conseils sur la vie quotidienne (nutrition,consommation responsable, etc.), de développer la méthodologie de projet, d’initier au milieu associatif, de développer la solidarité ou encore d’apporter une aide pour les départs en vacances.

Une épicerie solidaire accessible sur critères sociaux :
Les étudiant-e-s peuvent y trouver des produits alimentaires, d’entretien ou encore des fournitures scolaires à prix réduits (jusqu’à 80% par rapport aux prix usuels).

Logo FAGE

L’AGORAé Strasbourg est gérée au niveau local par les étudiants du réseau de l’AFGES qui sont accompagnés par les équipes nationales de la FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes) dont l’AFGES est membre, ainsi que par des jeunes en service civique. Son mode de fonctionnement ainsi que l’ensemble des partenaires permettent de mettre en lien de nombreux acteurs de la société : les étudiant-e-s, des services civiques, les universités, les pouvoirs publics, etc.

Pour plus d’information, consultez la fiche de poste de la mission et l’annonce :
 Télécharger la fiche de poste SCV AGORAé Strasbourg

Accéder à la mission sur service-civique.gouv.fr


Le projet « Bouge ta Santé ! »

En termes d’accès, d’égalité et de réussite dans les études, la santé joue un rôle déterminant. L’AFGES et la FAGE travaillent en complémentarité des actions réalisées par les autres acteurs de santé, notamment ceux agissant dans l’enseignement supérieur. L’objectif est d’informer, de sensibiliser, d’orienter et d’agir directement sur des thématiques particulièrement importantes et propres au milieu étudiant.

L’action Bouge ta Santé comporte 3 piliers :

Une démarche inclusive
En tant qu’organisations de jeunesse et d’éducation populaire, l’AFGES et la FAGE ont à coeur de co-construire avec les étudiant-e-s les actions mises en place notamment par le biais d’enquêtes, d’évaluation des actions précédentes ou encore d’un comité de pilotage. Convaincues qu’une forte participation des jeunes à toutes les étapes augmentera très fortement la plus-value et l’impact de l’action menée.

_DSC0018

Petit déjeuné équilibré offert aux étudiant-e-s lors de la Semaine du Bien-Être Étudiant le 23 février 2016

La prévention et la promotion de la santé en milieu étudiant
Il est aujourd’hui avéré que les problématiques de santé sont directement liées à la question du bien-être et à sa promotion. C’est la raison pour laquelle l’AFGES et la FAGE mènent des actions ayant pour objectif d’intervenir auprès des étudiant-e-s afin de prévenir les situations de mal-être compte tenu de la vulnérabilité de ce public, et de réduire leurs comportements à risque. Ce programme vise donc à susciter une prise de conscience chez les étudiants et à leur donner des moyens d’améliorer leurs conditions de vie.logo SBEE

L’action par les pairs est au cœur du modèle de fonctionnement du réseau de la FAGE, afin de faciliter la prise de contact et les échanges. La formation et l’accompagnement des associatifs étudiants  joue donc un rôle primordial pour transmettre des messages et savoir orienter si besoin les étudiant-e-s vers des structures adéquates.

 

Pour plus d’information, consultez la fiche de poste de la mission et l’annonce :

Télécharger la fiche de poste SCV Bouge ta Santé

Accéder à la mission sur service-civique.gouv.fr


Le projet Campus en Culture

Forte de son expérience en matière de projets culturels et d’accompagnement de projets étudiants, l’AFGES souhaite poursuivre son action au service du rayonnement de la culture en milieu étudiant. Les séries de concerts « Campus Oreille » en partenariat avec l’Orchestre Universitaire de Strasbourg et les traditionnels événements de rentrée en sont l’exemple. L’AFGES et son réseau souhaitent donc développer et diversifier leur offre culturelle à destination de la jeunesse Alsacienne.

New logo CODévelopper la politique culturelle de l’AFGES
Il s’agit là de faire un état des lieux des besoins et demandes en terme de culture ainsi que de nouer des contacts avec les acteurs de vie culturelle Alsacienne. Mais également de développer de nouveaux projets et de les viabilisé par la recherches de financement, le tout dans une gestion conjointe avec le bureau de l’association, son réseau et sa commission culture.

Organiser la gestion du nouveau Caveau774,560x,resto-U-Gallia
Autrefois haut lieu de la vie étudiante, le Caveau du bâtiment Gallia géré depuis 1926 par l’AFGES est en phase de sortir d’une période d’inactivité suite à une période de travaux et de remise aux normes. Il est donc nécessaire de préparer la dynamisation et la programmation du nouveau caveau pour en faire un lieu chargé de culture et d’engagement au service de la jeunesse.

Pour plus d’information, consultez la fiche de poste de la mission :
Télécharger la fiche Poste SCV Campus en Culture

 


Comment Candidater ?

Tout simplement, en vous inscrivant sur le site www.service-civique.gouv.fr, il vous suffit alors de présenter vos candidatures pour les différentes missions proposées.

Election du nouveau bureau de l’AFGES

Election du nouveau bureau de l’AFGES

Dans le cadre de son Congrès qui s’est tenu à Strasbourg les 20 et 21 Novembre 2015, l’AFGES a tenu son Assemblée Générale annuelle au Palais Universitaire le Samedi 21 Novembre.

Après une intervention émouvante du Baron Gérard de Turkheim, président en 1948 et doyen de l’AFGES, Jimmy Losfeld a pu présenter son bilan moral, clôturant ainsi son 2ème mandat à la tête de la plus ancienne fédération étudiante de France.

L’Assemblée a ainsi élu à l’unanimité un nouveau bureau de l’AFGES qui a pu présenter son projet ambitieux et novateur pour une structure qui tourne enfin la page des années de crise dues à la gestion de la Gallia.

Le nouveau bureau est ainsi composé :

  • Tommy VEYRAT – Président
  • Ilyas KENADID – 1er Vice Président en charge de la démocratie étudiante
  • Juliette COLLE – Secrétaire Générale
  • Camille HACHEZ – Trésorière
  • Josephine CANNALONGA – Secrétaire Générale Adjointe
  • Arthur BARET – Trésorier Adjoint
  • Guillaume POILLERAT-GARCIA – Vice Président en charge de la Culture, la Jeunesse et la Citoyenneté
  • Bastien BARBERIO – Vice Président en charge du développement Associatif
  • Inès DONISCHAL – Vice Présidente en charge de la défense individuelle des Droits
  • Calin SAS – Vice Président en charge des Affaires Internationales
  • Hugo RENVOISE – Vice Président en charge de l’AGORAé
  • Guillaume Jost – Vice Président en charge de la Communication

C’est ainsi une équipe neuve, soudée autour des valeurs humanistes de l’AFGES fière de ses 92 ans, qui aura la lourde tâche d’inventer un nouveau projet au service de l’émancipation de la jeunesse d’Alsace.

Une équipe d’étudiants Vice-présidents soudée et au travail

Une équipe d’étudiants Vice-présidents soudée et au travail

Tous les deux ans, après les élections étudiantes, l’Université et le CROUS de Strasbourg se dotent de vice-présidents étudiants élus en leur sein. Depuis le 7 avril, les trois titulaires de ces mandats sont tous issus de l’AFGES.

Une équipe issue du choix des étudiants

Les résultats électoraux de la plus ancienne fédération étudiante de France (66% des voix au CROUS, 76% à l’Unistra) avaient déjà permis de prouver l’attachement des étudiants à une représentation pragmatique ainsi qu’à une gestion militante par le projet. La reconnaissance institutionnelle est, elle aussi, intervenue en conférant à trois étudiants issus des listes portées par l’AFGES, les trois vice-présidences statutairement étudiantes.

menigoz

 

Quentin MENIGOZ, étudiant en Sciences politiques a été élu le 27 janvier Vice-président en charge de la Vie Universitaire (VPVU) par le Congrès de l’Université de Strasbourg.

 


guillaumePG

 

Guillaume POILLERAT-GARCIA, étudiant en Médecine, a ensuite été élu le 24 mars Vice-président étudiant du Conseil d’administration du CROUS (VPE CROUS) de l’Académie de Strasbourg par celui-ci.

 

gamba

 

Julien GAMBA, étudiant en Informatique, a enfin rejoint Quentin et Guillaume en tant que Vice-président étudiant du Conseil académique de l’Unistra (VPE CAc) lors de sa séance du 7 avril.

 

Des valeurs communes pour une action de concert

À ces occasions, les trois étudiants vice-présidents n’ont pas manqué de présenter les  orientations qu’ils entendent donner à leurs mandats. Des engagements fortement marqués par les valeurs portées par la Fédération dont ils sont issus et qui sont celles d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de mise en responsabilité de la jeunesse et de justice sociale.

Évoluant dans des domaines d’actions distincts mais pour autant complémentaires, Quentin, Guillaume et Julien mettent notamment en avant leur volonté d’amélioration des conditions d’études et de vie des étudiants de l’Académie et de l’Université à travers les nécessités suivantes :

  • Une véritable politique de santé publique et d’accès aux soins pour les étudiants les plus en détresse, et un accroissement du caractère fédérateur du sport universitaire.
  • Un développement des services sociaux à destination des étudiants et une lutte pour des tarifs sociaux effectifs en matière de logement et de restauration étudiants.
  • Une attention particulière à l’élaboration de la prochaine offre de formation ainsi qu’aux méthodes pédagogiques appliquées, pour favoriser la réussite et l’insertion professionnelle des étudiants.

De plus, en accord avec les institutions concernées, les trois étudiants vice-présidents ont fait part de leur souhait de travailler ensemble et de créer un espace de réflexion à l’échelle régionale, entre étudiants responsables institutionnels afin d’être porteurs sur les problématiques communes de vie étudiante et sur la place de la jeunesse dans la société.

 

Changement de bureau à l’AFGES

Changement de bureau à l’AFGES

Lundi 15 décembre 2014, le Comité de l’AFGES a procédé à l’élection du Bureau de l’AFGES pour l’année 2014 / 2015. Jimmy LOSFELD, étudiant en Physique et Ingénierie et président sortant, a été élu à l’unanimité pour mener un deuxième mandat à la tête de la plus ancienne fédération étudiante de ville française.

Pour mener à bien sa mission, il sera épaulé par une équipe élargie que voici :

Pôle représentation étudiante :

Premier vice-président en charge des affaires sociales : Tommy Veyrat (IEP)
Vice-président en charge des affaires académiques : Romain Scarato (Maths-Info)
Chargée de mission “formations sanitaires et sociales” : Camille Murie (Kiné)
Chargé de mission “affaires européennes” : Calin Sas (Physique)

Pôle secrétariat et réseau :

Secrétaire Général : Jonathan Sommer (BTS)
Secrétaire Générale Adjointe : Adèle Hollender (Droit)
Chargé de mission “développement du réseau” : Ilyas Kenadid (Droit)

Pôle animation du campus, culture et innovation sociale :

Trésorier : Hugo Bousquet (Mathématiques)
Vice-présidente extérieure : Léa Schaeffer (Sciences éco)
Chargé de mission “projets” : Mehdi Mimouna (Sciences éco)
Chargé de mission “innovation sociale” : Quentin Doebler (Sociologie)
Chargée de mission “prévention, citoyenneté, solidarité” : Lauriane Kuhn (Biologie)

Pôle communication :

Chargé de mission “communication” : Adrien Toriello (IUT)
Chargée de mission “communication” : Mélodie Lapostolle (ISCOM)
Chargé de mission “presse” : Maxime Petiot (IEP)
Chargé de mission “outils numériques” : Cyril Bonnet (ENSIIE)


Ce nouveau bureau prévoit d’articuler le mandat à venir autour de trois axes principaux :

  • Une réorganisation nouvelle, adaptée aux enjeux de demain.
  • La représentation des étudiants toujours au cœur de notre combat.
  • La participation active dans l’amélioration de l’attractivité de l’enseignement supérieur Alsacien par la gestion militante et les projets d’économie sociale et solidaire.

La fin de la vie nocturne étudiante strasbourgeoise ?

La fin de la vie nocturne étudiante strasbourgeoise ?

Le 3 octobre dernier, suite aux nombreuses plaintes et émois de certains riverains, Monsieur le Maire et Monsieur le Préfet ont annoncé leurs intentions conjointes de durcir la législation relative à la vie nocturne strasbourgeoise.

Cette décision fait suite à une série de polémiques et de vifs débats entre des associations de riverains, les acteurs de la vie nocturne strasbourgeoise et la municipalité.

L’AFGES a pris connaissance des débats suscités suite à la Conférence de Presse du Maire et du Préfet, faisant suite aux plaintes de certains riverains du centre ville. Les mesures annoncées, visent à un plus grand encadrement de la vie nocturne à Strasbourg, renforçant ainsi la réglementation en vigueur.

Si l’AFGES condamne les débordements minoritaires, et comprend que les gênes occasionnées puissent entraîner la colère des riverains, ceux-ci ne peuvent en aucun cas justifier des méthodes douteuses et une stigmatisation systématique de la jeunesse. Cela entraînerait un renforcement dommageable de la répression, une baisse de l’attractivité des établissements de nuit, et au final une disparition de la vie nocturne à Strasbourg, pourtant vectrice de sociabilité et d’activité économique prospère.

Outre le fait que l’activité économique du centre ville pourrait s’en trouver ralentie, la délocalisation de la vie nocturne hors du centre ville – comme le demandent les associations de riverains – aurait de lourdes conséquences sur les risques de sécurité routière et d’alcoolémie encourus par les étudiants se rendant et revenant de complexes nocturnes en périphérie.

C’est pourquoi l’AFGES demande à ce que l’on développe les opérations de prévention dans le cœur de ville, à l’instar des actions menées dans les soirées étudiantes, afin que l’on puisse à la fois prévenir de toutes les nuisances inhérentes à la vie nocturne, tout en s’assurant que les jeunes ne se mettent pas en danger en sortant entres amis. Rappelons que ces derniers figurent parmi les premières victimes d’accident de la route.

Les associations étudiantes de Strasbourg organisent d’ores et déjà une prévention systématique des risques de l’alcool avec la charte des soirées étudiantes responsables : distribution d’éthylotests jetables, mise à disposition d’une borne éthylotest électronique, dépliants de sensibilisation, etc …

L’AFGES reste convaincue que nous pouvons, en alliant prévention et tolérance, sans verser dans la répression aveugle, sauvegarder la vie nocturne intra-muros, nécessaire dans une métropole vivante et dynamique de l’ampleur de Strasbourg.

XXVe Congrès de la FAGE

XXVe Congrès de la FAGE

Les 25, 26, 27 et 28 septembre derniers s’est déroulé à Strasbourg le XXVe Congrès de la FAGE. La Fédération des Associations Générales Étudiantes a ainsi fêté sa 25e année d’existence, placée sous le signe du militantisme, de l’innovation sociale et de la défense des étudiants.

C’est avec un plaisir renouvelé que l’AFGES a de nouveau accueilli le Congrès national de la FAGE, dans des lieux emblématiques de la capitale alsacienne au cours d’un week-end intense. Roland Ries, maire de Strasbourg, Elsa Schalck, conseillère régionale et Alain Beretz, Président de l’Université de Strasbourg étaient aux côtés de Jimmy Losfeld, président de l’AFGES, et de Julien Blanchet, président de la FAGE pour souhaiter la bienvenue aux congressistes et rappeler l’importance que Strasbourg et son université accordent à la vie étudiante.

Avec plus de 27 formations au cours du week-end sur des thématiques nombreuses, touchant aux thématiques de jeunesse et d’enseignement supérieur, le congrès de la FAGE fut un important évènement de formation des étudiants investis dans leurs associations pour se former, débattre et découvrir.

La présence de nombreux invités lors de colloques et de tables rondes au sein du Parlement Européen de Strasbourg lors d’une après-midi riche en débats sur jeunesse et la vie étudiante a permis d’aborder les thématiques et les questionnements qui traversent le réseau associatif de la FAGE. Rôle des corps intermédiaires, processus de Bologne ou encore avenir des campus universitaires sont autant de sujets de premier plan qui donnèrent lieu à des débats actifs des étudiants et des intervenants. Des formations plénières ont aussi permis de revenir sur l’ensemble de l’histoire du mouvement étudiant, avant de laisser place à l’Assemblée Générale de la FAGE qui aura vu l’élection du nouveau bureau national de la FAGE pour le mandat 2014/2015 avec à sa tête Alexandre Leroy, étudiant en Master d’Histoire à Angers comme nouveau président.

Notons aussi la présence dans le nouveau bureau de la FAGE d’un Strasbourgeois, Hamid Saidi-Nedjad en tant que vice-président chargé de la stratégie du développement réseau.

La présence à Strasbourg de plus de 300 étudiants venus de toute la France pour le XXVe Congrès de la FAGE montre que le réseau des associations étudiantes d’Alsace et de France est plus dynamique que jamais.

L’ensemble des organisateurs tiennent à remercier les partenaires qui ont soutenu le XXVe Congrès de la FAGE et en particulier le Photo Ciné Club Alsace pour la couverture complète de l’événement. L’AFGES et les étudiants d’Alsace ont été ravis d’accueillir le réseau de la FAGE à Strasbourg, pour un congrès des plus réussi au sein de la Capitale Européenne.

Soutien national pour l’AFGES

Soutien national pour l’AFGES

Le Conseil d’Administration de la FAGE a manifesté à nouveau son soutien à l’AFGES dans son combat !

Hier, l’ensemble des structures adhérentes de la FAGE ont voté à l’unanimité une motion de mobilisation générale à Strasbourg dans le cas où le réseau des œuvres continuerait son acharnement à détruire la restauration universitaire et à se fourvoyer dans ses missions sociales.

10363425_10152232143875997_3719085015569270952_o