[COMMUNIQUÉ] La volonté des étudiant-e-s doit être respectée!

[COMMUNIQUÉ] La volonté des étudiant-e-s doit être respectée!

Suite à la demande faite par le bureau et les élu-e-s de l’AFGES concernant la mise en place d’une consultation sur la question des blocages, L’Université de Strasbourg a mis en place ce vote électronique du 16 avril au 18 avril.

Les étudiant-e-s de l’Université de Strasbourg se sont exprimé-e-s massivement, soit 16 272 votant-e-s !

71,88% d’entre eux-elles refusent le blocage !

L’AFGES réaffirme sa position d’opposition aux différents blocages ! L’Université de Strasbourg doit rester un lieu de liberté et d’émancipation intellectuelle de la jeunesse.

Suite à la mobilisation du 19 avril, un bâtiment de l’Université a une nouvelle fois été occupé. Il est inacceptable que des bâtiments, avec des étudiant-e-s à l’intérieur, se retrouvent occupés de cette manière, en dépit de la majorité s’étant prononcée contre ce type de pratique.

L’AFGES condamne ces agissements et rappelle son attachement aux principes de démocratie et de liberté d’expression. Ainsi, au vu des résultats du vote électronique, l’AFGES demande à ce que l’ensemble des blocages ne soient pas reconduits.

En parallèle, des déblocages sauvages se multiplient au sein du Campus. L’AFGES rappelle que ces déblocages risquent d’engendrer une escalade de violence et des réponses de plus en plus virulentes de la part des opposant-e-s.

La majorité s’est exprimée, le calme doit revenir au sein du campus, afin que tou-te-s les étudiant-e-s puissent étudier librement et dans de bonnes conditions.