3vpe

Tous les deux ans, après les élections étudiantes, l’Université et le CROUS de Strasbourg se dotent de vice-présidents étudiants élus en leur sein. Depuis le 7 avril, les trois titulaires de ces mandats sont tous issus de l’AFGES.

Une équipe issue du choix des étudiants

Les résultats électoraux de la plus ancienne fédération étudiante de France (66% des voix au CROUS, 76% à l’Unistra) avaient déjà permis de prouver l’attachement des étudiants à une représentation pragmatique ainsi qu’à une gestion militante par le projet. La reconnaissance institutionnelle est, elle aussi, intervenue en conférant à trois étudiants issus des listes portées par l’AFGES, les trois vice-présidences statutairement étudiantes.

menigoz

 

Quentin MENIGOZ, étudiant en Sciences politiques a été élu le 27 janvier Vice-président en charge de la Vie Universitaire (VPVU) par le Congrès de l’Université de Strasbourg.

 


guillaumePG

 

Guillaume POILLERAT-GARCIA, étudiant en Médecine, a ensuite été élu le 24 mars Vice-président étudiant du Conseil d’administration du CROUS (VPE CROUS) de l’Académie de Strasbourg par celui-ci.

 

gamba

 

Julien GAMBA, étudiant en Informatique, a enfin rejoint Quentin et Guillaume en tant que Vice-président étudiant du Conseil académique de l’Unistra (VPE CAc) lors de sa séance du 7 avril.

 

Des valeurs communes pour une action de concert

À ces occasions, les trois étudiants vice-présidents n’ont pas manqué de présenter les  orientations qu’ils entendent donner à leurs mandats. Des engagements fortement marqués par les valeurs portées par la Fédération dont ils sont issus et qui sont celles d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de mise en responsabilité de la jeunesse et de justice sociale.

Évoluant dans des domaines d’actions distincts mais pour autant complémentaires, Quentin, Guillaume et Julien mettent notamment en avant leur volonté d’amélioration des conditions d’études et de vie des étudiants de l’Académie et de l’Université à travers les nécessités suivantes :

  • Une véritable politique de santé publique et d’accès aux soins pour les étudiants les plus en détresse, et un accroissement du caractère fédérateur du sport universitaire.
  • Un développement des services sociaux à destination des étudiants et une lutte pour des tarifs sociaux effectifs en matière de logement et de restauration étudiants.
  • Une attention particulière à l’élaboration de la prochaine offre de formation ainsi qu’aux méthodes pédagogiques appliquées, pour favoriser la réussite et l’insertion professionnelle des étudiants.

De plus, en accord avec les institutions concernées, les trois étudiants vice-présidents ont fait part de leur souhait de travailler ensemble et de créer un espace de réflexion à l’échelle régionale, entre étudiants responsables institutionnels afin d’être porteurs sur les problématiques communes de vie étudiante et sur la place de la jeunesse dans la société.