[COMMUNIQUÉ] Capacités d’accueil master : Une Université ouverte à tous, ou presque !

Le 29 janvier dernier, les capacités d’accueil pour l’ensemble des masters de l’Université de Strasbourg étaient soumises au vote de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU). Bien que cette proposition correspondait majoritairement aux capacités d’accueil de l’année passée, certains masters ont vu leur capacité diminuer, comme en Faculté de Droit, ou encore à l’École de Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE). Les élus étudiants de l’AFGES ont lutté pour l’ouverture et l’augmentation des places dans ces masters, afin de garantir un véritable choix de formation aux étudiants et non celui imposé par une diminution de plus en plus importante des moyens. Suite à la pression imposée par les élus étudiants, la CFVU a finalement accepté cette proposition, en accord avec les valeurs de démocratisation de l’enseignement supérieur que nous défendons.

Cependant, ce mardi 19 mars, malgré les efforts des élus étudiants de l’AFGES, le Conseil d’Administration de l’Université de Strasbourg est revenu sur la décision de la CFVU, en diminuant à nouveau drastiquement les capacités d’accueil. Allant à l’encontre de l’intérêt des étudiants, cette mesure bafoue leur droit à la poursuite d’étude en ne permettant pas aux étudiants concernés d’accéder à un master leur correspondant. Les étudiants de l’Université de Strasbourg voient donc diminuer leurs chances d’envisager sereinement leur orientation, en se faisant interdire l’accès au master de leur choix.

Suite à ce nouveau refus d’une proposition forte et éclairée émise par une instance clé de l’Université, l’AFGES et ses élus s’interrogent sur le rôle que l’Université souhaite donner à la CFVU. Celle-ci ne serait-elle donc qu’un organe consultatif servant à faire bonne figure ? Est-ce qu’à chaque fois qu’il sera question de capacités d’accueil, de possibilités d’étudier, l’Université privilégiera un CA immobiliste à une CFVU progressiste ?

L’AFGES et ses élus ne peuvent cautionner de tels agissements ! En effet, il en va de la pérennité de notre système universitaire ! L’AFGES rappelle à l’Université de Strasbourg que l’enseignement supérieur se doit d’être accessible et ouvert à tous. Par conséquent, l’AFGES réaffirme son opposition à ces capacités d’accueil, et demande expressément à l’Université de respecter l’avis et l’expertise de la CFVU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweets
Contact
  • 1 Place de l'Université
  • 67000 STRASBOURG
  • (+33) 06 72 92 68 92
  • contact@afges.org