[COMMUNIQUÉ] Le déblocage à l’Université de Strasbourg a été voté par l’Assemblée Générale Étudiante du 11 avril 2018.

[COMMUNIQUÉ] Le déblocage à l’Université de Strasbourg a été voté par l’Assemblée Générale Étudiante du 11 avril 2018.

Hier se tenait en fin de matinée une Assemblée Générale Étudiante devant le Patio, bloqué depuis quelques jours, au même titre que le Portique ou encore l’Escarpe, bâtiments de l’Université de Strasbourg.

Après plus de 3h de prises de parole, l’Assemblée Générale Étudiante a voté sur le maintien ou non des blocus. 430 voix s’y sont exprimées défavorables, contre 420 pour leur maintien. C’est donc du fait de la volonté d’une majorité d’étudiant-e-s opposée aux blocages que ces derniers n’ont pas été reconduits. Les bâtiments ont donc été débloqués jusqu’à la prochaine Assemblée Générale qui se tiendra dans la journée.

Nous réaffirmons que la liberté d’expression des étudiant-e-s est un principe essentiel au débat et au processus démocratique. Même si cette Assemblée Générale s’est déroulée dans un calme relatif et un respect mutuel, malgré les tensions croissantes, cette manifestation n’est pas assez représentative à l’échelle de l’Université.

L’AFGES interpelle donc l’Université de Strasbourg, et particulièrement son Président, afin que soit mis en place le plus rapidement possible une consultation électronique sur la question des blocages. Ce vote électronique, à l’instar de ce qui a été fait à l’Université de Lorraine, permettra à chacun-e de pouvoir s’exprimer, notamment ceux et celles ne pouvant pas assister aux Assemblées Générales.